Bandeau Normanring

LA REUNIFICATION
 


L'AVENIR DE LA NORMANDIE:

L'avenir de la Normandie est menacée par un même schéma qui persiste depuis des siècles. Celui de son éclatement dont les principaux acteurs sont le centralisme à la française qui nie l'exception régionale et ce à tous les niveaux et la poussée du "Grand Ouest".

On voit ainsi annui une nouvelle "version" de la prise de possession de la "haute" Normandie avec le projet du "Grand Paris" qui veut faire de la vallée de la Seine et du Havre une simple extention de la région parisienne en s'accaparant tout simplement notre territoire. Et pourtant l'idée d'un développement du port du Havre est une vraie bonne idée afin de lui rendre sa place de premier port français (qu'il a déja pour le traffic container) et de place primordiale en Europe, et non de succursale parisienne à l'économie francilienne.

 

Et de l'autre côté une volonté d'englober la "basse" Normandie dans un "Grand Ouest" chimérique qui fait déplacer les instances socio-économiques vers Rennes.

Alors afin d'éviter la scission définitive de notre région, la seule province historique de France séparée en deux "demies" régions!! il est urgent d'obtenir notre REUNIFICATION.


Autocollant REUNIFICATION

ADMETTRE L'URGENCE DE LA REUNIFICATION.


Il est plus juste de parler de « fusion ou d'unification régionale » plus que « réunification » : la Normandie n'a jamais été divisée depuis 911 dans son unité géo-historique (unité préservée en 1790 dans le cadre du découpage départemental) ; il s'agit donc de réparer une « erreur » selon le mot de Serge Antoine, le haut fonctionnaire qui avait en 1960 confirmé la décision prise en 1956 de diviser les cinq départements normands en deux « circonscriptions d'action régionale », elles-mêmes transformées en 1972 en deux « établissements publics régionaux » qui deviendront en 1982 deux conseils régionaux de plein exercice.

Cette division, d'abord une affaire d'organisation administrative de l'Etat, est donc devenue, depuis 1972, une question politique : depuis 38 ans la colère de Gustave Héon, sénateur maire de Bernay et président du conseil général de l'Eure, reste d'actualité ! La question de la fusion régionale est régulièrement posée...


· Une fusion régionale : pour quoi faire ? OU pour faire quoi ? La profondeur du déclin normand met notre région dans une urgence géopolitique. Poser la question de l'utilité ou non d'une fusion régionale en Normandie est désormais HORS SUJET ! Cette « fusion régionale » est devenue une condition indispensable pour envisager l'avenir même de notre région menacée de dislocation entre Grand ouest parisien et Grand ouest breton.


· Nécessité URGENTE d'unifier le pilotage des stratégies normandes (un seul SRADT, un schéma des transports normands, une seule CRCI, un projet métropolitain, un réseau de villes, un plan pour la formation de la jeunesse ...). La récente actualité sur le Grand Paris ou le TGV nous démontre que la Nature a horreur du vide, tandis que la Révision Générale des Politiques Publiques fait planer le spectre d'une possible réorganisation des services de l'Etat selon de grandes néo-régions « Ouest » ou « Nord » : il est urgent de ne plus attendre ! Il nous faut des projets normands pour la Normandie !


· Faire la fusion régionale rapidement : avant les prochaines élections régionales de ... 2014 ! La préparation technique d'une fusion régionale normande DOIT ETRE LE PROJET DE MANDATURE D'UNE MAJORITE REGIONALE EN NORMANDIE DES 2010 ! Cela dans le cadre de la prochaine réforme des collectivités territoriales voulue
par l'Etat avec SEULEMENT en fin de processus et SEULEMENT après un vrai débat public approfondi, la possibilité d'un REFERENDUM. Si l'on choisit cette voie démocratique et référendaire, il faut alors, sans arrières pensées politiciennes, avoir le courage d'accompagner la renaissance d'une conscience et d'une identité propres à une opinion publique normande. Ou alors, à défaut, il faudra laisser l'Etat central, organisateur et aménageur, réparer d'autorité l'erreur qu'il a lui-même commise en 1960 et 1972.


· S'il faut RENFORCER LES COOPERATIONS INTER-REGIONALES NORMANDES APRES 2010 c'est pour PREPARER LA FUSION REGIONALE et penser d'ores et déjà à un PROJET REGIONAL NORMAND !


· Enfin, ne parlons plus de « Grande Normandie » lorsqu'on évoque l'espace géo-historique des cinq départements normands ! Il ne s'agit que d'apprécier enfin, la « vraie Normandie », telle qu'elle est, ni grande, ni petite, et pas seulement « haute » ou « basse », appellations, certes anciennes, venues de la géographie physique et qui ne correspondent pas à l'actuelle géographie administrative !

 

EXTRAITS DE LA CHARTE "PRENDRE LA NORMANDIE AU SERIEUX".

consultable ici:

http://normanring.forum-actif.net/peuple-normand-f5/la-charte-prendre-la-normandie-au-serieux-t1446.htm

Bandeau Normanring




 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement